Histoire de l'automobile

1961, la Vega II, l’étoile filante française

Bien dessinée et aux lignes exceptionnelles, la Vega II se distinguait avec sa carrosserie et son moteur puissant. Pourtant comparée aux meilleures créations, et plu à tout le monde, la marque ne réussit pas à continuer sa ligne de production.

1961, la Vega II, l'étoile filante française

BELLE CONCEPTION

Facel Vega II est une voiture française destinée au grand tourisme. Elle est produite de 1961 à 1963, par Facel-Vega. Son nom revient à une étoile, symbole de vitesse. A sa sortie, elle a fasciné tout le monde, on disait qu’elle était la plus belle voiture française d’après-guerre, et le coupé à quatre places, le plus rapide du monde. La voiture a été présentée au salon de Paris en Octobre 1961. L’élégance, la beauté de la voiture et sa silhouette basse et racée ont plu aux observateurs qui la comparent déjà aux meilleures créations des stylistes italiens. Les projecteurs avant et les feux arrières circulaires de la voiture lui donnent une belle distinction des autres voitures.

MOTEUR ET MÉCANIQUE

Sous le joli capot de la Vega II, un moteur Chrysler V 8 de 6 300 cm 3. Il développe de 335 à 390 ch. Une boite mécanique et une boite automatique aussi. La performance de la voiture est exceptionnelle. La tenue de route est aussi bonne que les grosses américaines. La vitesse de pointe s’établissait aux alentours de 225 km / heure avec la boite automatique et 245 km / h avec la boite mécanique. La Vega II est équipée de freins à disques de marque Dunlop amplifiés par un servo-frein. La direction assistée, les vitres teintées, l’air conditionné, le poste radio avec antenne télescopique, sont disponibles à la demande et sont facturés en options. Très coûteuse à l’époque, la voiture était produite en 184 exemplaires seulement. Parmi ses clients: le Chah d’Iran, Ridha Bahlawi, Norodom Sihanok roi de Cambodge et d’autres. Fin 1964, suite à des problèmes financiers et de gestion, la firme n’a pu tenir et Facel-Vega, marque de voitures françaises, disparait à tout jamais de la circulation.

1961, la Vega II, l'étoile filante française

Write A Comment