Histoire de l'automobile

BMW 1500, modèle paru en 1961, performant et convaincant


Sauvé par la tactique du millionnaire Herbert, de la faillite, BMW a su surpasser la crise, grâce à des études sérieuses sur des modèles innovants. Après la 1800, parait BMW 1500, bien dessinée et bien habillée. La petite voiture marque une ère glorieuse.


BMW
, ces trois lettres évoquent la perfection et le génie de la technologie et un savoir-faire unique dans l’automobile d’une certaine classe. Après avoir évité de justesse d’être absorbée par le groupe Daimler-Benz, dans les années 50. Le millionnaire Herbert Quandt, gros actionnaire de BMW, la sauva de la faillite en achetant le maximum d‘actions pour bloquer la saisie et la vente. Et croyait toujours dans la société malgré des modèles qui se vendent mal. BMW, n’avait jusqu’ici aucun modèle qui pouvait s’opposer aux voitures d‘Opel, de Ford et de Mercedes.

LA RAISON À HUBERT

Hubert avait raison de croire en sa firme et d’espérer des jours meilleurs. Une jolie petite voiture est née et présentée en 1959, elle s’appelle BMW 700. Propulsée par un moteur de moto, la voiture a été bien accueillie. Le bureau d’études de BMW, projetait une berline moderne prometteuse.

PRATIQUE ET SOLIDE

C’est la BMW 1500, qui sera présentée en 1961, au salon de Francfort. Malgré son apparence de voiture conventionnelle, la voiture va dévoiler des innovations par rapport à ses concurrentes similaires. La voiture pesant 1043 kilos, est dotée d’une suspension à quatre roues indépendantes. Cette particularité n’est pas donnée à tous les constructeurs jusqu’à nos jours. La monocoque est habillée avec noblesse, par l’italien Michelotti. Son moteur de 4 cylindres, de 1 499 cm 3, essence à aspiration naturelle. Il peut atteindre une vitesse maximale de 150 km/ heure, à 5 700 tours / minute.

BMW 1500 BIEN ACCUEILLIE

BMW, a bien visé, la nouvelle voiture suscite les meilleurs compliments et les commentaires les plus favorables. Son intérieur confortable, a été bien fait et raffiné par le styliste italien. Sa tenue de route était très bonne, vue sa suspension. Après le succès de la 1500, d’autres modèles plus puissants verront le jour comme la BMW 1800 en 1963 et la 2000 Ti de 131 chevaux. Et BMW, abandonnait les anciens modèles pour céder la place à une nouvelle génération de voitures bien réussies et une nouvelle ère de gloire pour la firme Bavaroise.

Write A Comment