Histoire de l'automobile

Studebaker Champion 1953 : fin d’une marque


De génération en génération la Studebaker devient une voiture culte. La Studabaker Champion bien dessinée, connait une gloire puis se fane comme une belle rose.

Une voiture culte

La Studebaker est une voiture de taille moyenne qui était fabriquée de 1939 à 1958. Cette quatrième génération lancée en 1953 de Studebaker Champion, contemporaine est signée Raymond Loewy, un designer, dépêché pour faire renaître ce modèle. Elle succède à la célèbre “bullet nose” commercialisée dés 1947. La voiture est disponible en berline 4 portes, break, cabriolet, ainsi qu’en deux déclinaisons de coupés: la Starlight ou la Starliner.

Grandeur et décadence.

Motorisée par un six cylindres de 2800 cm 3, la Champion se place sous la Commander. Outre des freins particulièrement dilettantes comme toutes les américaines de l’époque, un pont arrière rigide et des ressorts à lames. La voiture peut atteindre 130 km/ heure. Produits à South Bend dans l’Indiana, les coupés Starlight et Starliner se seront écoulés à 55 015 exemplaires entre 1953 et 1954, sa face avant abandonnant le bec pour une triste bouche chromée. Le véhicule est régulièrement restylé avant de s’éteindre sous l’appellation GT Hawk en 1963.

Aujourd’hui, Studebaker n’est plus, mais la marque se rappelle toujours à la mémoire des curieux à travers ces quelques vestiges d’une autre époque, achevée par la mémorable et intemporelle Avanti. Quant au site de South Bend, rebaptisé Bendix Woods par son nouveau propriétaire, continue d’afficher le nom de Studebaker.

Studebaker Champion 1953 : fin d'une marque
Studebaker Champion 1953 : fin d’une marque

Write A Comment